Beauté, DIY & lifestyle au naturel

DIY ~ Fabriquer son savon de Marseille maison

Faire son propre savon de Marseille à la maison est tout à fait possible à l’aide de la méthode de saponification à froid.

Un vrai savon de Marseille doit contenir au minimum 72% d’huile d’olive et, traditionnellement, est cuit au chaudron.

L’avantage d’un savon de Marseille saponifié à froid est qu’il sera très doux votre peau. En effet, grâce à cette méthode de fabrication il va garder toute la glycérine et vous aurez un savon surgras.

Un savon de Marseille va contenir 4 ingrédients : de l’huile d’olive, de l’huile de coco et un mélange de soude + eau.

Attention, la soude est corrosive et doit être maniée avec précaution. Avant de vous lancer, consultez mon article sur la saponification à froid et les précautions à prendre.

Savon de marseille maison

Le savon de Marseille : histoire

C’est le savon d’Alep, à base d’huile d’olive et baies de laurier, provenant de Syrie qui est à l’origine du savon de Marseille. Existant depuis l’antiquité, le procédé de fabrication du savon d’Alep traverse la méditerranée après les croisades pour atteindre Marseille. Le savon prend alors le nom de savon de Marseille et est fabriqué principalement à base d’huile d’olive.

Traditionnellement, le savon de Marseille est cuit au chaudron pendant 8 à 10 jours.

Comment reconnaître un vrai savon de Marseille ?

Actuellement l’appellation de « savon de Marseille » n’est pas une appellation d’origine contrôlée, on trouve donc sur le marché beaucoup de faux de savons de Marseille, qui proviennent de toutes les régions du monde.

L’authentique savon de Marseille, se présente sous forme de Cube. Aussi, il est composé à 72% d’huile végétale (de préférence huile d’olive, mais certains contiennent de l’huile de palme, de coco ou de coprah).
Le savon ne doit pas contenir de graisses animales (bannir dans la composition « sodium tallowate »), ni colorant, ni conservateur.
La couleur d’un savon de Marseille est vert / brun s’il est composé d’huile d’olive. De plus, s’il est fabriqué à base d’huile de coco ou de Palme sa couleur sera blanche à jaune clair.
Au final, retenez qu’un vrai savon de Marseille ne doit contenir que peu d’ingrédients (5/6 grand max).


Recette savon de Marseille

Un savon de Marseille saponifié à froid ne sera pas exactement pareil qu’un savon au chaudron. Tout d’abord il sera plus doux pour la peau, mais ensuite ne vous attendez pas à ce qu’il ait la même odeur. En effet, un savon de Marseille saponifié à froid n’a quasiment pas d’odeur. Si vous souhaitez qu’il sente quelque chose il faudra que vous fassiez des ajouts à la fin (huiles essentielles par exemple).

Matériel

  • Une balance de précision
  • Un bécher ou un grand saladier résistant à la chaleur
  • Un mixer plongeant (utilisé uniquement pour la savonnerie)
  • Une spatule
  • Un moule à savon
  • Du film alimentaire pour couvrir les savons
  • Un équipement de protection : gants en caoutchouc, blouse, lunettes
  • Si vous utilisez de la soude solide : une grande cuillère pour mélanger la soude, un saladier résistant à la chaleur, un masque

Ingrédients

Pour 600 grammes de savon,  415 g d’huiles :

  • 72% d’huile d’olive : 298,8 gr
  • 28 % d’huile de coco : 116.2 gr
  • pour le calcul de la lessive de soude, utilisez un calculateur de saponification pour un surgras de 8%
  • En option : 9 gr d’huiles essentielles (par exemple 5 gr d’huile essentielle d’orange, 2g de citron, 2g de pamplemousse)

Mise en œuvre

  1. Tout d’abord protégez-vous les yeux, les mains et portez une blouse. Protégez également le plan de travail avec du papier journal et/ou des sacs plastique.
  2. Pesez l’huile d’olive et mettez-la de côté dans un récipient.
  3. Mesurez et faites fondre l’huile de coco au bain marie dans un bécher 2l ou un grand saladier. Une fois fondue, versez l’huile d’olive puis laissez refroidir le tout à température ambiante.
  4. Pendant ce temps-là, pesez la lessive de soude.
  5. Versez ensuite la lessive de soude dans le mélange d’huiles et mixez jusqu’à l’apparition de la trace (sans mixer en continu). Pour vérifier que vous avez obtenu la trace : mixer éteint, faites couler un peu du mélange et si une trace apparaît, c’est bon ! Pour ce savon, la trace est assez rapide à arriver (quelques minutes en général). Si vous souhaitez faire des ajouts (fragrance, huile essentielle, colorant), c’est à ce moment-là qu’il faut le faire.
  6. Coulez en moule, puis recouvrez de papier sulfurisé. Placez le savon dans un endroit où il y a peu de variations de température.
  7. 48h après, quand le savon est assez dur, démoulez-le. Si vous souhaitez tamponner votre savon, c’est le moment.
  8. Enfin, placez votre savon sur une grille, à l’abri de la lumière et faites-le sécher au minimum 4 semaines. Il s’agit de la cure.
  9. Au bout des 4 semaines votre savon est prêt à être utilisé mais vous pouvez continuer à le faire sécher encore à l’abri de la lumière (par exemple dans une boite en bois).

Et vous, avez-vous déjà fabriqué votre propre savon ? Avec quelle technique ?


Cath

Adepte de beauté et bien-être au naturel, je vous livre mes conseils, coups de cœur et recettes home made cosmétiques et maison préférées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.